Sortie de l’anthologie Ténèbres

Ténèbres 2014Barbara sait qu’une dame se tient droite, avance sans se presser, sourit et envoie des baisers aux juges. Elle sait aussi qu’il vaut mieux ne rien oublier, sinon, maman va se mettre en colère.

Quoi, deux billets sur le même mois et à seulement quelques jours d’intervalle ? Suis-je finalement devenu fou ? Eh bien… non. Peut-être. En tout cas, de la folie, vous en trouverez sans aucun doute dans l’édition 2014 de Ténèbres, anthologie annuelle de fantastique, d’horreur et d’épouvante dès à présent disponible ! J’ai le double honneur d’y figurer avec mon texte, Petite Miss à mort, et d’ouvrir un sommaire composé de 14 textes en tout.
Les temps ne sont pas propices à ces « mauvais » genres en particulier et ne le sont jamais aux recueils de nouvelles. Néanmoins, Ténèbres persiste, soutenue par l’amour que quelques irréductibles portent à cette littérature. C’est pourquoi, si vous ne connaissiez pas encore cette anthologie, je ne peux que vous la recommander. Et ce n’est même pas par intérêt (enfin, si peu), mais parce que si comme moi ces genres vous enthousiasment, Ténèbres c’est que du plaisir pour un prix modique et la satisfaction d’encourager une petite structure pourvoyeuse de cauchemars !

Deux mots sur le texte…

Petite Miss à mort, c’est l’histoire d’une mère passionnée par les concours de mini-miss, une passion que ne partage pas forcément sa fille, mais il est difficile de dire « non » à maman…
Il s’agit d’une nouvelle écrite fin 2012 dans le cadre d’un appel à textes d’horreur lancé par le site Welovewords et son partenaire, un éditeur numérique. L’idée m’était venue des années plus tôt, en regardant une émission à haute valeur intellectuelle qui se propose de suivre des gens un peu… décalés, dans leur vie quotidienne en une espèce de spectacle de monstres visant sans doute à rassurer le reste du monde sur sa normalité tout en le faisant rire. Le sujet du jour concernait une femme passionnée par les spectacles de cabaret et qui, ayant raté sa vocation, se faisait fort de transformer ses enfants en stars du chant et de la danse. Avec ou sans leur consentement. Malsain, non ? Je pensais aussi la même chose des concours de beauté pour fillettes. Il ne fallut pas longtemps pour que les deux sujets se lient dans mon esprit et donnent naissance à un texte. L’un des rares dont j’étais vraiment content alors que les retours de lecture allaient dans le même sens. Toutefois, l’éditeur, lui, ne fut pas de cet avis, ce qui ne manqua pas de me décevoir plus lourdement que d’habitude, étant donné que je partais plutôt confiant.
Je connaissais Ténèbres à l’époque mais je n’avais pas percuté qu’ils acceptaient encore des textes. Quand je m’en rendis compte, je tentai ma chance pour l’édition 2013 avec une autre nouvelle, sans succès. Et puisque le sommaire se clôtura peu après, je soumis Petite Miss pour l’édition 2014. Le texte fut accepté en juin 2013, l’attente s’annonçait longue…
Mais nous y sommes ! Je suis ravi d’avoir été écarté en 2012 puisqu’aujourd’hui je suis fier de pouvoir apporter ma collaboration à une anthologie dont j’ai toujours apprécié le contenu.
Si vous décidez de vous laisser tenter, j’espère que ma nouvelle vous plaira. N’hésitez pas à m’envoyer un petit message dans un cas comme dans l’autre. Bonne lecture !
Se procurer cette anthologie sur le site de l’éditeur

 

Advertisements

Posted on mai 30, 2014, in Actualité and tagged , , , , . Bookmark the permalink. 2 commentaires.

  1. Je ne peux que conseiller cette lecture : ton texte est très bon. 🙂

Se fendre d'un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: