En décembre, on jette un oeil en arrière

Bonjour !

C’est aujourd’hui que j’inaugure réellement ce nouveau blog avec un vrai nouveau billet non recyclé (mais recyclable). Je pense que, pour commencer, il serait bien de faire un petit bilan à propos de l’année écoulée. Voyons donc, comme certains de mes fidèles lecteurs le savent (ont-ils survécu à la migration ? Je l’espère !), j’étais bien décidé à terminer mon roman de fantasy en 2013. Qu’en est-il, alors ? Eh bien, même si nous ne sommes encore que le 11 décembre à l’heure où j’écris ces lignes, je dois malheureusement reconnaître que cette ambition ne pourra aboutir. Mais attendez avant de me lancer des yaourts, j’ai des raisons très valables ! D’abord, vous avez peut-être remarqué que j’écris aussi des nouvelles, eh oui ! Cette année, comme l’année dernière, j’ai régulièrement participé aux appels à textes proposés par des éditeurs, fanzines et autres anthologistes. Pour l’occasion, en plus des vieux textes dépoussiérés qui n’ont pas demandé beaucoup de retravail avant envoi, j’en ai écrit huit de plus.
J’aime la nouvelle, c’est non seulement un art difficile qui permet de se changer les idées mais, aussi, une manière « plus rapide » (parce que rien n’est jamais rapide dans ce domaine) de gagner un peu en notoriété, tout comme de renseigner d’éventuels futurs éditeurs à qui on présentera un roman. En effet, certains demandent d’accompagner son tapuscrit d’une bibliographie ; leurs raisons leur appartiennent mais leur montrer qu’on a déjà une petite expérience dans le domaine, qu’on a déjà travaillé avec tel ou tel ne peut pas faire de mal.
Donc, du point de vue nouvelles, 2013 me fut plutôt profitable puisque j’ai eu le plaisir d’en voir quatre retenues pour publication ; trois cette année, une l’année prochaine. Lesquelles ? Pour le détail, voir ici. « Quatre seulement ? » pourront s’étonner certains. Ben heu, oui. Je l’ai dit, c’est dur d’écrire de bonnes nouvelles ! Et c’est plutôt une sacrée progression puisqu’il n’y pas si longtemps, j’étais encore limité à une seule, datée de la lointaine année 2007.
Écrire une nouvelle me demande entre trois et quinze jours et donc, forcément, le temps employé à cet exercice ne l’est pas pour mon roman. Je sais, mon objectif prioritaire c’est lui mais les thèmes des ATs sont souvent dans mes cordes et résister à l’envie de participer est généralement impossible. Comme nous l’avons vu, ce ne fut pas en pure perte et je suis quand même parvenu à bien avancer dans mon histoire, sans toutefois pouvoir dire où j’en suis de son achèvement. Plus proche de la fin que du début. Ça vous aide, hein ? Désolé, je ne préfère plus donner d’estimation pour les simples et bonnes raisons qu’il y aura des ATs en 2014 et que ce n’est pas un domaine où il est facile de prévoir, sauf quand on a signé un contrat. Cela dit, il est vraiment temps d’en finir et d’avancer, alors c’est ce que je vais m’efforcer de faire dans les jours qui viennent afin de terminer à une date aussi raisonnable que possible ; je vous tiens au courant !
Ah et, si on ne se voit plus entre temps (je vous rappelle que je suis aussi sur Facebook si cette idée vous est trop insupportable), je vous souhaite d’ores et déjà de joyeuses fêtes de fin d’année !

Advertisements

Posted on décembre 11, 2013, in Actualité and tagged , , , . Bookmark the permalink. 4 commentaires.

  1. Si si ! Et du sans lactose, le yaourt ! 😉

  2. Félicitations pour tes quatre nouvelles publiées ! Je suis d’autant plus admirative que personnellement, l’art des nouvelles me reste assez abstrait. Je m’y essaie bien à l’occasion, mais je suis beaucoup plus à l’aise avec les romans où je peux développer une intrigue et des personnages plus complexes. Quatre publications en un an, c’est en effet très raisonnable. On voit ta détermination à te frayer un chemin dans le milieu !

    • Merci ! Je n’ai pas vraiment de mérite par rapport à toi si c’est un art qui ne t’emballe pas plus que ça 😉 L’écriture d’un roman comporte aussi ses difficultés (tellement, tellement) et la poursuivre jusqu’au terme de son histoire est autant digne de louanges !

Se fendre d'un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: